La question de la punition

Dans certaines sociétés, la notion de punition est complètement dépassée. Il n’est nulle question de taper son enfant parce qu’il s’est montré insolent, désobéissant ou capricieux. Il faut bien qu’il fasse ses propres expériences de la vie et laisser faire. Mais dans d’autres, la punition fait partie intégrante de l’éducation donnée aux enfants afin qu’ils comprennent les valeurs et les principes que leurs parents leur transmettent.

Faut-il punir son enfant ?

Le fait est que la punition est nécessaire dans certaines situations. Encore faut-il punir un enfant selon son âge et selon la gravité de ses actes. Il ne s’agit pas de frapper indifféremment son enfant quelle que soit la bêtise commise et la punition ne s’exprime pas forcément par des actions physiques. Zoom sur les « châtiments » que l’on doit infliger à nos enfants.

Pourquoi la punition doit-elle être administrée ?

Beaucoup de parents aimeraient tellement pouvoir élever leurs enfants sans jamais avoir à les punir. Mais la punition contribue à la construction de l’enfant car on lui apprend ainsi qu’il y a des limites à ne pas franchir. Autrefois, les punitions corporelles étaient tout à fait appropriées mais surtout acceptées. Mais dans notre civilisation moderne, les coups de ceinture sur les fesses d’un enfant peuvent mener tout droit le parent coupable en prison. Ce genre de punition est considéré comme de la barbarie de nos jours, et pourtant, auparavant, elles ont fait leurs preuves et ont appris la discipline et la valeur de la discipline à nos aînés. Alors, les parents se rabattent sur des petites tapes sans conséquences mais bien méritée, sans craindre d’être taxés de maltraitance. Et ils sont conscients qu’un baffe à chaque réprimande risque de créer un traumatisme chez l’enfant ou au contraire, une indifférence totale, donc, à éviter.

Oui à la punition

La punition aide considérablement au développement d’un enfant. Freud n’a-t-il pas dit que les punitions de la part des parents sont nécessaires, faute de quoi l’enfant cherchera à se punir tout seul, inconsciemment ? Il le fera via des mutilations, des privations volontaires etc. Alors, que les parents se rassurent : ils ont tout à fait le droit de punir leurs enfants sans se culpabiliser. Et pour ceux qui veulent surtout pas de ces « vieilles » méthodes, ils peuvent toujours punir leur enfant par la privation d’argent de poche, de sorties, de télé, de dessert etc.

Expliquer la punition

Pour que la punition atteigne son but, les parents doivent en expliquer les raisons. C’est une façon de souligner leur autorité mais permet surtout à l’enfant de comprendre les conséquences de ses actes. Le discours des parents ne doivent comporter aucune ambiguïté pour que les choses soient parfaitement claires. D’ailleurs, les deux parents doivent se montrer d’accord sur l’opportunité de la punition, sur la façon dont elle doit être administrée pour que l’enfant comprenne en tous points la nécessité de ladite sanction. Le choix de cette sanction dépend en grande partie de l’âge de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post